Un poème du siècle dernier …

48406482_587724675013810_7075702506965172224_n

 

AUTOPROPHETIE


Là-bas une maison
Plantée sur l’horizon.
De grands murs de lecture ;
Épaisses couvertures.
Peut-être l’eau courante
Pour y rincer les heures.
Peut-être un homme,
Pour célébrer la chaleur.

Nous n’aurons pas d’attente.
Nous lirons sans répit
Les crêtes et les pentes ;
Les mûres, nos murs, nos écrits.

Au soleil faiblissant,
Nous partirons
Visiter nos voisins
Et leur télévision.

Grisées d’images et de vins,
Nous les quitterons
Au petit jour.
Peut-être à dos de loup.
Et dans les chants de la nature,
Nous nous endormirons.

Gracie de la Nef

(199…et des poussières D.A.R.)

Publicités

10 réflexions sur “Un poème du siècle dernier …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s