Un poème sensible que j’avais à cœur de partager : Pour parler d’elle — Le poète insoumis…

Il faut pour parler d’elle Une plume de l’aile D’un des oiseaux de Dieu Trempée dans l’encre bleue De la voûte céleste Il faut voler des vers Aux portes de l’Enfer Aux poètes maudits Et à ceux interdits Et à ceux immodestes Il faut écrire des mots Cueillis à fleur de peau Sur un frisson […] …

Lire la suite de Un poème sensible que j’avais à cœur de partager : Pour parler d’elle — Le poète insoumis…

Publicités

en-cas d’ insomnie III

  00h53 : si le préfixe -a- signifie "sans" ; quel est donc ce(tte) "mour" dont nous déplorons tant l'absence qu'il(elle) est le fruit quasi total de notre quête ? Quid de "bolition" , "crylique" ou "phorisme" ? GdlN PS : penser à Abolir les insomnies ( ou pas )

Un poème du siècle dernier …

  AUTOPROPHETIE Là-bas une maison Plantée sur l’horizon. De grands murs de lecture ; Épaisses couvertures. Peut-être l’eau courante Pour y rincer les heures. Peut-être un homme, Pour célébrer la chaleur. Nous n’aurons pas d’attente. Nous lirons sans répit Les crêtes et les pentes ; Les mûres, nos murs, nos écrits. Au soleil faiblissant, Nous …

Lire la suite de Un poème du siècle dernier …